Cela n'engage que nous

Relations client: dites non aux sens uniques

OK, on nous dira sans doute qu’on est tous débordés, qu’avec la pression qu’on a sur les épaules (trop haute dans le sang, trop basse aux Açores), le temps qui fout le camp et le temps qu’il fait, – n’est-ce-pas-quelle-époque-mon-dieu-qu’avons-nous-fait-pour-mériter-cela, – on nous dira donc qu’on ne sait plus où donner de la tête, il n’empêche, ce n’est pas une raison!

Oui madame, oui monsieur, votre fournisseur est encore un être humain. Cela ne durera sans doute plus longtemps mais il peut encore ressentir certaines émotions telles la colère, la joie, l’envie, la peur et même de la sympathie pour ses clients (!). Un peu comme vous finalement. Et c’est bien parce que la communication est une affaire de relations entre humains que nous y accordons une grande importance. C’est même essentiel: on ne pourrait pas faire du bon boulot avec des gens qu’on n’aime pas.

Oui, vous avez bien lu: on a écrit « avec » et non « pour ». Nous avons la faiblesse de croire que la relation client – fournisseur n’est pas à sens unique et qu’elle ne peut se concevoir que comme un échange. On a autant à apprendre de vous que vous n’avez à apprendre de nous. Ça n’est pas plus exigeant mais c’est autrement plus enrichissant. Pour vous comme pour nous.