Cela n'engage que nous

Les Romains, champions du buzz

Une publicité honnête? Infâme oxymore!, s’indigneront les plus acharnés des anti-pubs… Mais pourquoi tient-on chez PAUSE à associer ces deux termes apparemment si contradictoires – publicité et honnêteté?

En avant pour un petit voyage dans le temps: premier siècle après JC, au sud de la botte italienne et plus précisément à Pompéi. Ceux qui ont eu la chance de fouler les pavés de la célèbre cité antique l’auront sans doute remarqué…  Nos ancêtres ne manquaient pas d’imagination pour inviter le chaland à visiter le lupanar local. Et c’est évident: mis à part le webvertising, les Romains avaient déjà tout inventé. Affichage, signalétique, catalogue, enseignes…  On peut même affirmer sans risque de se tromper qu’ils étaient les champions du buzz. La preuve: on en parle encore 20 siècles après! Voilà donc ce qu’on appellerait aujourd’hui une « campagne 360″. Le message? « Voilà où vous pouvez prendre votre pied et comment ». Ni plus, ni moins.

La publicité consiste ici en un dispositif délivrant une information qu’on ne pourrait connaître sans elle. Elle est absolument nécessaire à celui qui dispense le service en question comme à celui qui souhaite en bénéficier. Elle ne ment pas. N’oblige pas à se rendre au bordel si on ne le veut pas. Ne crée pas un besoin qui n’existe pas. Ne se moque de personne. Reste discrète sans pour autant être complexée.

On vous pose donc la question: est-ce la publicité le problème ? ou l’usage qu’on en fait? Question subsidiaire: et si on prenait exemple sur nos ancêtres et leur redoutable efficacité ?